Accueil
Remonter
Sommaire
situation
Photos
Sites Web favoris
Contactez-moi
Jeux

le débredinoire de Saint Menoux  

 

      Saint Menoux

                                                                                   

                                                                                                                                                     

 Dans le choeur, on peut voir un "débredinoir", sarcophage muni d'ouvertures permettant de voir les reliques du saint qu'il renferme.

 

   épisode 1

 L'histoire remonte à 600 ans après Jésus Christ, ce n'est pas tout jeune, à l'époque un certain Menulphe arrive, comme beaucoup d'autres, d'Irlande peut-être d'Ecosse ou d'Angleterre on est pas très sur...

 Il s'établit à Quimper où sa piété et sa bonté se font remarquer par l'évêque  du diocèse de Cornouailles. Une  place d'évêque fut  même proposée à Menulphe( quand l'évêque rendit son dernier soupir), mais il refusa et s'en alla à Rome. D'autres partaient pour Saint Jacques de Compostelle, c'était le temps où la religion en France occupait une place plus qu'importante.

  A cette époque les voyages se faisaient à pieds et les pèlerins vivaient souvent de la charité chrétienne.

( en fait cela se bornait souvent à mendier et ce n'était pas rare ). Se faire bénir du pape et voir le tombeau des apôtres étaient sa raison de vivre. Au cours de son voyage il aurait réalisé de nombreux miracles en faveur des malheureux. Une anecdote croustillante de miracles : 

 

   épisode 2

Un jour alors qu'il mendiait faute de nourriture, il frappa à une porte pour quérir un morceau de pain. La femme qui ouvrit, veuve et avec des enfants en bas ages qui fourmillaient autour d'elles, rétorqua que il n'y avait plus de pain dans la maison et qu'elle lui aurait donné volontiers une belle part de pain. de plus dit elle je n'ai plus de farine ( Menulphe était bien mal tombé ...) Et bien figurez vous qu'aux premier rayons du soleil la femme découvrit sa huche pleine de farine..

Au bas de la rue qui, aujourd'hui, porte le nom de notre saint, il y avait une fontaine nommée «  le creux de Saint-Martin ». Tout le monde allait y quérir l'eau. Un matin , un énorme serpent fut découvert au bord de la

fontaine faisant fuir tous ceux qui venaient chercher de l'eau.

Menulphe se rendit  auprès de la source   pris  le serpent au bout de son bâton et le jeta au loin en  : en déclamant :     « Où tu tomberas, couleuvre sera. » Le serpent retomba  loin,de ce point de chute  naquit le village de Couleuvre.(A suivre)

épisode 3

De retour de Rome et très fatigué il décida de terminer son voyage dans le village de Mailly sur Rose maintenant Saint Menoux. Ce vénérable personnage finit par mourir ( ...) comme beaucoup d'autres... Pour comprendre l'histoire,il faut savoir que Menulphe (Saint Menoux) avait pris sous sa protection un pauvre "bougre"  du nom de Blaise (aucun rapport avec Blaise de Vigenère) qui était le souffre douleurs des gens du village et notamment des enfants. Une amitié profonde et sincère liait maintenant les deux hommes. Blaise ne comprit pas tout de suite que son maître était mort, il réalisa sans doute lorsque le cercueil fut déposé dans le cimetière du village. Il passa des nuits et des jours couché sur la tombe de son maître (un peu comme un comme un animal de compagnie ayant perdu sa référence ...) Blaise avait pratiqué un trou dans le cercueil de son maître et prétendait communiquer avec lui. Après de multiples discussions avec les villageois et le curé notre blaise voulait absolument rester "coller" à cette tombe. Devant tant d'amour le curé décida de faire construire une tombe spéciale (voir photo) avec une extrémité permettant de parler avec le saint. De ce fait notre Blaise élut domicile au cimetière et resta  nuit et jour près du saint. Il restait de long moments à discuter par l'orifice de la tombe tant et si bien que l'on aurait pu craindre le pire pour son esprit. Il n'en fut rien. il était devenu un personnage équilibré, fidèle, simple et reconnaissant.

 C'est pourquoi après la mort de Blaise les parents emmenèrent leurs enfants bredins sur la tombe de Saint Menoux. Les "simplets" plaçaient leur tête dans ce fameux orifice espérant la guérison comme celle de Blaise le fidèle compagnon de Saint Menoux. (à suivre)

Très belle histoire n'est-ce pas?